Coopérer

Au début du début, il y a un désir. Faire ensemble.
Puis, il naît un projet. Nous héberger.

L’entreprise, cellule de taille intermédiaire entre la société et l’individu,
est l’outil pour agir.

La Société Coopérative d’Intérêt Collectif, la SCIC, est née juridiquement depuis plus de 20 ans et inscrit dans la loi un contour qui autorise (par la loi) et encourage (par la morale), le travail en commun de tous ceux qui ont intérêt à cette synergie.

La Société d’intérêt collectif est bâtie dans l’intérêt du collectif.

La SCIC offre un objet commun. Une adhésion à un intérêt collectif. Elle rassemble. Elle tracte vers un objectif. Elle trace une voie.

La SCIC, par son cadre juridique, permet à l’entreprise au sens large (i.e. lieu d’échange) de gérer équitablement et donc durablement, le capital humain, le capital naturel et le capital financier dont elle a prise.

La SCIC AtticorA  fait en sorte que chacun soit un maillon, et seulement un maillon, d’une chaîne qui ne tient que si chaque maillon tient. Derrière et en son sein se trouve une « juste » répartition de la création de valeur.

La société d’intérêt collectif a de particulier de mettre en son centre l’équité entre ses associés. La structure juridique de la SCIC est organisée de manière à embrasser et prendre en compte le capital humain, le capital naturel et le capital financier dont elle a prise dans l’intérêt de tous ses associés.

 

SCIC: quatre petites lettres pour une grande idée

Une Société Coopérative d’intérêt collectif

Une SCIC n’est pas une entreprise dont le double objectif serait de payer ses salariés et de rémunérer le capital investi pour ses associés.

Son objectif est de permettre à ses associés de s’investir et d’investir dans la transition énergétique

 

Favoriser une économie locale et perenne

La SCIC Atticora a la vocation à se développer et s’inscrire dans un territoire d’un rayon de 30 km mais aussi à fédérer les filières au sein d’une même entité permettant de réaliser « naturellement » une économie locale sans l’intermédiaire d’une monnaie locale.

Associer les différents acteurs de l’habitat

Salariés, investisseurs, habitants, fournisseurs, communes et territoires deviennent associés dans le but de poursuivre un intérêt commun qui vient s’ajouter aux intérêts individuels de chaque partie.

Financer l’habitat par l’épargne

Devenir associé d’une SCIC permet de lui prêter de l’argent mais aussi d’en acquérir des parts sociales afin notamment de garder le contrôle de son objet: investir et s’investir dans la transition énergétique.
Ce modèle économique  fonctionnant sans crédit immobilier la rend indépendante et donc robuste et pérenne.